Catégories

Tags

Revue VINYL georges chelon jean ferrat Léo FERRE Julos BEAUCARNE Serge REGGIANI marcel amont graeme allwright Francesca Solleville Hugues AUFRAY Georges Brassens Georges MOUSTAKI JEAN SABLON www.jeansablon.com Jean Guidoni Leonard COHEN Morice BENIN Marc ROBINE Jean Vasca Anne Sylvestre François BÉRANGER Pierre Louki Gilbert Laffaille Juliette GRECO Leny Escudero Yves DUTEIL Henri TACHAN Bernard DIMEY Mouloudji allain leprest Guy BÉART Félix LECLERC Téléchargement pdf REVUE VINYL Art et Chansons Catherine SAUVAGE Romain Didier Tom PAXTON Monique MORELLI helene martin Vinyl site officiel Francis LEMARQUE Michel VIVOUX Lucid BEAUSONGE Michèle BERNARD Jehan JONAS les freres jacques Bernard LAVILLIERS Cora VAUCAIRE Bernard ASCAL Nicole CROISILLE Serge GAINSBOURG Michel BÜHLER Jack TREESE Jacques Yvart Jacques DOUAI Jean-Roger CAUSSIMON Pierre VASSILIU Isabelle AUBRET Gérard LENORMAN Marie Paule BELLE Marc OGERET Joan BAEZ pierre tisserand CHANSON PLUS BIFLUORÉE Jacques Bertin Anne VANDERLOVE Bourvil Jacques Higelin Agnès Bihl Colombe FRÉZIN Jean-Claude PASCAL Jacques VASSAL Pete SEEGER David McNEIL Jean-Michel CARADEC Alice DONA Pierre BAROUH Herbert PAGANI Cathy FERNANDEZ Angelo BRANDUARDI www.francescasolleville.com Charles AZNAVOUR James OLLIVIER Daniel GUICHARD Boris VIAN Colette MAGNY Nicolas PEYRAC Gilbert BECAUD Richard GOTAINER Jacques PREVERT jacques brel Marie MYRIAM Charles TRENET Boby LAPOINTE Serge LAMA Fabienne THIBEAULT louis aragon Richard ANTHONY Jean SABLON Gabriel YACOUB

Newsletter

BEAUSONGE Lucid 27 produits

BEAUSONGE Lucid
PRÉSENTATION:


Lucid BEAUSONGE, quatrième enfant d'une famille nombreuse est née à Roubaix. Joyeuse et rêveuse elle est très jeune fascinée par la musique.

Dès l'âge de 5 ans Lucid chante juste et bien. Vers 8 ans elle fait ses premiers accords sur la guitare classique de son frère aîné et à 11 ans - quand sa famille se voit offrir un piano d'étude par le Curé de la Paroisse et ami de la famille - elle s'initie à ce nouvel instrument et compose sa première chanson "Piano/voix".

Désormais toutes les occasions lui sont bonnes pour faire de la musique et elle sait les saisir.

A 12 ans Lucid intègre la chorale de l'école. Elle y découvre la musique classique et l'on repère sa capacité vocale de soprano. Et c'est à 15 ans quand on lui fait cadeau d'une guitare, qu'elle étudie aussitôt la guitare classique au Conservatoire et commence à écrire ses premières chansons.
Elle participe alors à des concours de poésie où elle gagne le 1er prix, dits et écrits des poèmes, fait du dessin, de la peinture, anime le club de théâtre de son lycée et va même jusqu'à passer le concours du Conservatoire d'Art Dramatique de Roubaix (mais trop jeune ne pourra pas y entrer).
Bien que touche-à-tout dans l'artistique elle poursuit une scolarité classique, et douée pour les langues se destine logiquement à devenir interprète mais... de langues étrangères.

A cette époque c'est la mode des groupes, Lucid a évidemment le sien: un groupe de Country Rock.
Ses chansons sont en anglais. Bien que consciente de ses capacités vocales elle n'aime pas sa voix et cherche à la modifier pour ressembler à Janis JOPLIN.

En 1972, Lucid donne son premier vrai spectacle, avec ses chansons et seule à la guitare. Devant un public enthousiaste et conquis, c'est le début de sa décision d'en faire son métier. S'en suivent alors de nombreuses prestations à RADIO-LILLE. Elle commence à se produire dans des petits lieux dans le Nord, puis un peu plus loin en Hollande et même jusqu'en Allemagne.

En 1976, elle rend visite à une amie qui vit au Québec. Durant ce séjour elle rencontre des musiciens québécois et sera sensibilisée à la défense de la langue française.
Lucid rentre enrichie de l'expérience musicale d'un autre continent.
Son premier album "Le casse-tête" enregistré en 1978 à Bruges garde du reste quelques traces de cette expérience québécoise.

L'album sort 2 ans plus tard en 1980 et lui permet de rencontrer Jean-Louis FOULQUIER qui anime "Y'a de la chanson dans l'air" sur FRANCE INTER et Jacques MARTIN avec "Showtime" sur EUROPE 1.

Devant le succès du titre "Le casse-tête" Lucid s'installe à Paris. En juin de la même année et à peine arrivée, elle rencontre un éditeur, Christian de RONCERAY qui très vite la fait signer chez RCA.

Enregistrée en février 1981 "Lettre à un rêveur" est un protest-song qui six mois plus tard devient un énorme succès médiatique et populaire.
Grande admiratrice de Bernard LAVILLIERS, Lucid demande pour son album "Africaine" de travailler avec François BREANT, son arrangeur. Cette demande ira au delà de ses espérances car elle enregiste avec toute son équipe de musiciens. En hommage à LAVILLIERS, sa chanson "Africaine" est directement inspirée de son "Fauve d'Amazone".
Pour ce disque, elle reçoit le Grand Prix de l'Académie Charles Cros et le Grand Prix de la Jeune Chanson à Montréal. Sa carrière démarre. On la voit partout: MIDEM, Bobino, Printemps de Bourges, Festival d'été de Québec, Fête de l'Humanité, Grande tournée FRANCE INTER.

"Ombre" sort en mars 1983, c'est une période un peu sombre pour Lucid qui exprime par ce disque un repli et un questionnement sur elle-même que l'on retrouve dans les titres: "Les mots qui me plaisent" et "L'oiseau" qui restent toujours des chansons plébiscitées dans ses spectacles.
Avec la pochette illustrée par un jeune dessinateur de l'époque Bao DO-SU, l'album sera très vite surnommé par le public "L'oiseau" après son passage à l'Olympia et la tournée qui suivra.
En octobre de la même année et comme pour tourner une page, elle sort un 45 Tours "Je veux rêver", titre non repris sur l'album à venir.

Plus Lucid avance dans ses compositions plus ses chansons sont faites de contrastes alternant une nature instinctive et une autre plus analytique.
A titre d'exemple: Lucid joue au Festival de Conflant Ste Honorine music festival, un jeune homme vient la voir après le spectacle, il a besoin de parler, de se consoler. .Troublée par cette rencontre, le lendemain elle écrit la chanson "Fugueur". L'album du même nom sort en 1984. En juin de la même année, elle se produit au PALAIS DES GLACES, à Paris.

Il faut attendre 1985 pour qu'elle enregistre "Philosofolie", un simple 45 Tours puisque en 1986, elle signe avec un label indépendant BBO dirigé par Boby BRUNO (ex-manager du groupe TRUST) avec qui elle co-produit l'album "Pas déranger".
Sur ce disque elle exploite une nouvelle inspiration musicale et littéraire. Elle travaille plus sur les rimes, les sonorités, les phrases courtes: "Pas déranger", "Au devant du dieu vivant", "Marchands d'esclaves".

En 1987, victime d'un terrible accident de la route et après une rééducation d'un an, elle reprend sa carrière et entreprend des études de piano et de chant classique.
Elle abandonne après 17 ans, définitivement la guitare pour le piano. Ses protest-songs à la guitare vont pouvoir laisser place à de grandes ballades romantiques.

Elle enregistre alors un 45 Tours "Les solitaires" suivi d'une série de concerts au Sentier des Halles en avril 1988 où pour la première fois elle se produit seule en s'accompagnant au piano. La tournée qui s'en suivra la conduit une nouvelle fois au Québec pour le Festival Coup de Coeur.
En fin d'année, elle refait un deuxième passage pendant un mois au Sentier des Halles, spectacle pour lequel elle recevra, en 1989, le "PIAF" du meilleur spectacle dans une petite salle.

La même année, sort l'album "Où que tu ailles" qui compte deux chansons en hommage à son arrangeur disparu dans l'accident "Où que tu ailles", "Ne me dites plus jamais". Pour cet album elle reçoit pour la 2ème fois le Prix de l'Académie Charles Cros. Elle tourne désormais seule au piano en quête d'authenticité et de complicité avec le public.

En 1991, L'Espace Européen l'accueille pendant 9 jours, en janvier, accompagnée par un quintette à cordes. Il s'en suivra la sortie du Live "En concert" qui comporte deux inédits "Je m'aime pas" et "Je voudrais retrouver mon enfance". Une tournée suivra qui la mènera encore au Québec et même en Afrique.

En 1992, bifurcation dans sa carrière, Lucid se retire dans la Vallée de Chevreuse et nous revient avec un album classique "De Mozart à Bernstein". Dans ce disque on retrouve des titres de son enfance qui lui avaient donné, à l'époque, l'envie d'être chanteuse. C'est un disque en plusieurs langues: anglais, italien, allemand. Les langues... une autre de ses passions. Avec la sortie de ce disque suivra une série de concerts au TLP Déjazet.

Lucid s'éloigne à nouveau de la scène pour réfléchir à un nouvel album. En attendant, elle ré-enregistre "Lettre à un rêveur" pour la compilation "Devenir quelqu'un".

Pour ce nouvel album intitulé "Primitive" et qui lui demande trois années de préparation, elle s'investit totalement: paroles, musiques, arrangements et même choriste. C'est un album plus rock avec des textes directement inspirés de faits de l'actualité: "Cause perdue", "Petit soldat". Enregistré en 1995, il ne sortira qu'en 1996 avec un spectacle qui la conduit des Francofolies de La Rochelle à Boston et le Québec avec Montréal, Québec, Gatineau.

En 1998, elle va en Italie et ressent un véritable coup de foudre pour la ville de Rome. Elle s'y installe et prépare de nouvelles chansons.

De retour en France, elle prend contact avec Christian de RONCERAY (LMLR) qui devient son nouveau producteur et éditeur. Un CD se prépare intitulé "Laissons passer l'amour", enregistré à Montréal et réalisé par Jean-Paul DREAU.
C'est aussi la première fois où Lucid enregistre des auteurs de renom: Boris BERGMAN, Jean-Jacques THIBAUD, ou le compositeur Patrick LEMAITRE.

Et c'est encore une première avec la chanson principale de la B.O.F. "Le soleil au-dessus des nuages", un film d'Eric ROCH avec Daniel PREVOST, sorti en mai 2001.

"Laissons passer l'amour" sort en avant-première au Québec en Novembre 2001 au moment du Festival Coup de Coeur Francophone. Lucid se produit à Montréal et Québec avec un spectacle dirigé par Jacques ROY, bassiste et arrangeur fort prisé là-bas.

En Décembre Lucid dispose aussi d'un site officiel Internet sur lequel on peut y retrouver toute sa discographie française et internationale.

"Laissons passer l'amour" est sorti en France le 4 avril 2002.

En Juin 2003, Lucid se rend à BRATISLAVA (Slovaquie) pour donner un concert dans le cadre du Festival de la Chanson Française. L'année précédente, une jeune slovaque a en effet gagné le concours avec sa chanson "L'Oiseau". 2004 a été le retour sur scène de Lucid avec le THEATRE DE DIX HEURES à PARIS du 6 au 31 Janvier en formule "piano-voix" pour 20 représentations du 6 au 31 janvier.

En 2005, pour commencer la tournée, les productions Jacques Canetti ont réuni dans un même album intitulé "20 ans de chansons" ses 15 plus belles chansons dont 2 inédites "N'appelle pas" et "Ne me laisse pas seule", et pour la terminer, plus de 280 choristes réunis lors du 9ème rassemblement choral de Sainte Savine ont interprété quatre de ses chansons dont "Nuit blanche" avec elle.

Actuellement Lucid travaille à un nouvel album...

© Décembre 2005 Margaret LANCLOS & Lucid BEAUSONGE
© FRIENDSHIP FIRST


Visualisez les clips vidéos de Lucid BEAUSONGE:
http://fr.youtube.com/lucidbeausonge

VISITEZ LES 2 SITES DE Lucid BEAUSONGE:

www.myspace.com/lucidbeausonge

Panier  

(vide)

FRAIS DE PORT OFFERTS
à partir de 65€

Artiste du mois

MATÉO MF

© Photo ROUGE


PRÉSENTATION:

MATÉO MF est une expérience inventée pour la scène avant tout. Concevoir ce disque a donc été un travail de longue haleine. Je l'ai voulu bigarré, foisonnant, débordant ; qu'il soit une mosaïque entremêlant les musiciens & amis qui m'entourent, les histoires que j'aime raconter, mes influences artistiques et mon goût pour le spontané. &Ea... En savoir plus

Nouveaux produits

Pas de nouveau produit pour le moment